Le partage des postes au sein du prochain gouvernement de Sama Lukonde Jean-Michel est loin d’être bouclé. Le parti travailliste se lamente à nouveau auprès du Premier ministre pour bénéficier d’un poste ministériel.

Dans une correspondance adressée au Premier ministre, le parti travailliste de Steve Mbikayi, membre de l’AFDC-A, réclame un des postes ministériels réservés à ce regroupement politique. Steve Mbikayi dénonce l’autoritarisme de Modeste Bahati, coordonnateur de ce regroupement politique.

« Le parti travailliste étant la deuxième force dans l’Afdc-A, après l’Afdc a droit de prendre l’un des ministères qui reviennent aux alliés.

Curieusement le Président du regroupement a dit avoir décidé d’attribuer ce ministère au parti de son choix, que ce parti ait un seul ou zéro député à l’Assemble nationale.

D’autorité, il dit avoir réservé un poste de vice-ministre au PT et que c’est lui seul qui a souverainement choisi le membre de notre parti qui va l’occuper », renseigne cette correspondance.

Steve Mbikayi et son parti travailliste accuse également le sénateur Modeste Bahati Lukwebo d’abus de pouvoir lui conféré par le Chef de l’Etat entant qu’informateur.

« L’honorable Président du regroupement Afdc-A abuse de la confiance dont il jouit et de sa grande influence actuelle au coté de Son Excellence Monsieur le Président de la République pour m’anéantir, affaiblir, m’opposer aux députés du parti et décourager d’autres initiatives politiques que j’ai librement prises en tant qu’acteur politique. Cet abus du pouvoir est de nature à créer la confusion dans l’Union sacrée parce que nul ne peut se taire face à une injustice aussi criante », poursuit-il.

Le président du parti travailliste invite le Premier ministre à user de son pouvoir pour promouvoir l’égalité dans le partage des responsabilités dans le prochain gouvernement qui verra le jour incessamment.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc