Les choses s’annoncent un peu compliquées à la chambre basse du parlement où des commissions seront installées ce mercredi 7 avril 2021 pour enquêter sur l’insécurité qui sévit à l’est de la République.

Tout est parti de la récente déclaration du président de la chambre basse du parlement Christophe Mbosso accusant publiquement les élus du coin d’être complices des atrocités qui se passent depuis plus de 20 ans dans le grand Kivu et la grande province orientale.

«Chers collègues du Kivu quittez les groupes armés», avait déclaré Christophe Mbosso.

Depuis, une pression s’est accentuée sur lui pour exiger la publication de la liste des élus impliqués. C’est dans ce contexte que des commissions parlementaires seront mises en place ce mercredi sur fond de contestation pour voir clair sur cette situation.

Plusieurs députés sont ceux qui pensent que les commissions n’aboutissent pas souvent et il revient au président de l’Assemblée nationale de publier la liste des complices et permettre à la justice de faire son travail. La Plénière s’annonce par conséquent très rude.

Faustin Kalenga