Rien n’est pris pour acquis dans ce Processus de formation du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation. Hormis Jean-Michel Sama Lukonde, premier ministre qui est au four et au moulin sous la conduite du Chef de l’État, personne ne peut au jour d’aujourd’hui chanter victoire pour un poste au sein de ce gouvernement.

La ministre d’État en charge des affaires étrangères, membre de l’Udps, devrait être rassurée de garder son poste. Cependant, ce n’est pas si évident. Cette dame qui ne démérite pas du tout et qui fait tout de même ses preuves, n’est pas seule comme candidat à ce poste.

L’ancien directeur de cabinet d’Aubin Minaku, ancien président de l’Assemblée nationale est bien lui aussi candidat à ce même poste. Tout est laissé à l’appréciation du Président de la République Félix Tshisekedi qui doit décider qui de Marie Tumba, une des fidèles du parti pendant des années et de Jean-Pierre Lihau, fils de l’un des pères fondateurs du parti présidentiel et l’un des premiers à braver la peur pour rejoindre l’initiative de l’Union sacrée lancée par Félix Tshisekedi.

La Rédaction