Les pays de l’Union européenne ne parlent pas le même langage sur le vaccin Astra Zeneca contre le COVID-19. Cette désunion fait douter également plusieurs partenaires d’autres continents sur l’utilisation du dit vaccin.

C’est dans ce contexte que le président de la commission européenne louis Charles Michel a appelé les 24 pays de l’Union européenne à envoyer leurs délégués pour trouver un consensus quant à ce.

l’Allemagne avec la chancelière semble favorable au vaccin mais dit attendre la décision de l’Union européenne pour reprendre son utilisation. Après un bref délai de suspens, la France avait décidé de reprendre avec le vaccin estimant qu’il est valable, malgré le troisième reconfinement décrété il y a deux jours.

Le Danemark qui a constaté des effets secondaires du vaccin sur la population, a décidé de stopper sans condition l’application de l’Astra Zeneca.

Faustin Kalenga