previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Après des échauffourées vécues la sémaine dernière à Buhene, entité située dans le territoire de Nyiragongo en province du Nord-Kivu où des morts et des blessés mais aussi des maisons incendiées ont été enregistrés suite à un confit entre deux communautés locales.

La députée provinciale élue de cette partie du Nord-Kivu Adèle Bazizane sollicite la mise sur pied d’une commission d’enquête parlementaire pour comprendre les vraies raisons de ces troubles.

Elle l’a signifié au cours de la séance plénière tenue ce lundi 19 Avril 2021 à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu.

“Il était question à ce que nous puissions débattre sur la question sécuritaire du territoire de Nyiragongo et une partie de la ville de Goma. Ce qui y ressort , la première c’est une résolution.

Il a été demandé à ce qu’il ait une commission d’enquête parlementaire qui pourra aller enquêter sur les faits qui se sont passés à Buhene dans le groupement Munigi et deuxièmement dans le quartier Majengo”, a-t-elle fait savoir.

L’élue de Nyiragongo ajoute que deux autres récommandations ont adressées à l’autorité provinciale dont l’organisation d’un dialogue et la deuxième, l’assistance aux victimes de cette barbarie.

Pour rappel, 14 morts, 53 blessés, plus de 35 maisons incendiées , plusieurs habitations et maisons de commerce pillées était le bilan des violences entre deux communautés à Buhene.

Selon Jean bosco Sebishimbo, ministre provincial en charge de la sécurité et porte-parole du gouvernement provincial, la justice est déjà saisie pour arrêter les auteurs de ces troubles.

Daniel Muhindo