previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

La Dynamique Impunité Zéro vient de déposer une plainte en justice contre le directeur provincial de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) au Nord-Kivu, Emmanuel de Merode, ce 08 avril 2021 à Kinshasa.

Après avoir publié son rapport sur les massacres à l’Est de la République Démocratique du Congo entre 2015 et 2020, la dynamique Impunité Zéro vient de remettre aux mains de la justice congolaise des preuves de l’implication du belge De Merode dans le bain de sang qui caractérise cette région.

Selon Grâce Tshiunza, coordonnateur de cette organisation de la société civile, le belge Emmanuel de Merode est l’arbre qui cache toute une forêt dans l’affaire des massacres répétés dans le Kivu.

« Emmanuel De Merode travaille en collaboration avec ceux qui endeuillent nos familles. Pour ne pas mener des démarches incomplètes, nous avons saisi la justice. Nous comptons sur la justice congolaise afin de poursuivre ceux qui sont derrière ces massacres », s’est confié à la presse.

Grâce Tshiunza a déclaré que l’heure de pleurer les victimes des atrocités à l’Est est révolue en lieu et place d’un combat. Il invite toute la communauté tant nationale qu’internationale animée par la volonté de justice de rejoindre son combat pour le retour de la paix à l’Est du pays.

« Il est temps que nous cessions de pleurer nos compatriotes qui sont tués à l’Est. Place maintenant au combat. Nous demandons à tous les citoyens du monde pétris de justice et paix de venir soutenir ce combat », a-t-il renchéri.

La dynamique Impunité Zéro avait présenté son rapport sur les massacres à l’Est à la presse le 17 mars dernier, citant plusieurs noms dont l’Union Européenne et Emmanuel de Merode.

Hugues Mpaka Mutwefa Breloc