Le vice premier ministre, en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières était ce mardi face aux députés nationaux, membres de la commission défense et sécurité.

Trois heures d’audition et 31 questions posées à Gilbert Kankonde, les députés membres de cette commission ont fait le contour de toutes les questions sécuritaires qui dérangent la quiétude du peuple congolais. Le phénomène wewa à Kinshasa, l’insécurité à Lubumbashi, le phénomène Bundu Dia Mayala, le phénomène 40 voleurs à Goma, où un groupe de bandits opèrant à mains armées, la présence d’une troupe étrangère au Nord Kivu, l’incursion de l’armée Zambienne vers Moliro, la situation à l’Ituri ainsi que la circulation des armes à travers le pays sont autant des préoccupations soulevées lors de cette audition. selon l’honorable Juvenal Munubo, Rapporteur de la commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale, le souci ici est d’arriver à identifier les causes de toutes ces recrudescences de l’insécurité en RDC, puis identifier les solutions pour empêcher les tueries.

Il signale par ailleurs, que le vice premier ministre, Gilbert Kankonde évoque le problème de l’effectif des hommes en uniforme et des moyens mis à sa disposition.

Juvenal Munubo laisse entendre que le budget de l’état permet la prise en charge des hommes en uniforme pour bien sécuriser le pays.

Le patron de la sécurité congolaise était accompagné des responsables de la police, de l’ANR et de la DGM.

Le vice premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières a sollicité de revenir le mardi prochain pour répondre à toutes ces préoccupations soulevées par les députés nationaux

Jonsard Mikanda

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous