L’impact du travail abattu par l’armée congolaise au Kasaï a été évalué le jeudi 28 juin au bureau provincial des Nations Unies. Pour la société civile du peuple , par son président Emmanuel Kabukapu : ‘’  le gros du travail de rétablissement de la paix est fini après l’implantation de l’armée malgré la persistance de quelques poches d’insécurité dans certains coins de villages’’ a -t-il déclaré.

Emmanuel Kabukapu estime que la tranquillité constaté ce jour dans cette partie de la République secouée par la guerre civile entre les adaptes de Kamuina Nsapu et les forces de l’ordre est l’aboutissement des recommandations du Forum sur la paix, la réconciliation et le développement tenu au Kasaï Central sous la direction de Joseph Kabila.

Le président de la société civile du peuple appelle la population kasaienne à plus de vigilance et de collaborer avec les forces de l’ordre pour pérenniser cette tranquillité et paix aujourd’hui acquise.

L’action menée par les FARDC une année après leur installation au grand-kasai est donc remarquable, toutefois Le président de la société civile du peuple appelle les éléments FARDC à la retenue et au bon sens dans leurs interventions aux secours de la population.

Un appel qui trouve un écho favorable du côté responsables de services de sécurité, qui promettent de supprimer toutes les barrières érigées ça et là par les brebis galeuses au sein de l’armée pour tracasser les paisibles citoyens.

 

Le Médiacrate

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous