Réunis au sein de leur délégation syndicale, les agents de la régie des voies aériennes, RVA-TSHIKAPA, montent au créneau et dénoncent l’impaiement de leurs litiges de salaire de plus de 30 mois.

Ils exigent aussi le respect du protocole d’accord conclu en Août 2019 entre les délégués de la RVA direction générale et un représentant du ministère des transports et voies de communication en mission à Tshikapa.

Dans leur déclaration faite le 19 Mai dernier, ces agents réclament en outre, le paiement de leurs salaires des mois de Mars et Avril non perçus jusqu’à ce jour.

Ils ont ainsi, dénoncé la politique de deux poids deux mesures qui caractérise la gestion de cette société de l’état. Puisque selon eux, leurs collègues de Kinshasa seraient déjà servis. La délégation syndicale de la RVA TSHIKAPA soutient que leurs représentants au niveau national ont montré leur limite, car incapable de défendre les intérêts des agents en général.

“Nous vous signifions que le degré de la souffrance des agents Aéro-Tshikapa dépasse même celui d’un prisonnier de droit assisté dans cette période de la pandémie de Covid-19”, peut-on lire dans leur déclaration.

Soucieux d’entrer dans leurs droits, ces agents sollicitent l’implication des instances supérieures afin qu’une solution soit trouvée.

Jonsard Mikanda

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous