La liesse était à son comble au Ministère de la Formation Professionnelle Arts et Métiers (FPAM) où les fonctionnaires ont touché leur prime pour la première fois depuis la création de ce ministère. Issu du grand ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel, EPSP,le ministère de la Formation Professionnelle Arts et Métiers passait jusque là pour un parent pauvre.À part les différents cabinets qui s’étaient succédés ,personne d’autre ne touchait une quelconque forme de rémunération dans ce ministère.À l’arrivée de John Ntumba Panumpakole,le dossier rémunération lui a été soumis en primeur par les cadres et agents de ce ministère. Il faut avouer que bien d’entre eux se sont dévouaient jusqu’au sacrifice dans la formation professionnelle arts et métiers alors que leurs anciens collègues continuer à recevoir leur rémunération tranquillement à l’EPSP devenu entretemps EPST,enseignement primaire secondaire et technique.
Homme social, John Ntumba avait aussitôt communié avec ses collaborateurs prenant à bras le corps leurs préoccupations jusqu’à obtenir après une longue lutte la première prime pour le personnel de la FPAM à Kinshasa. Ce qui est une prouesse en soit.Spontanément les fonctionnaires ont décidé de nommer cette prime du nom de leur ministre, le recommandant dans la foulée entre les mains de Dieu.Il ne reste plus que cette prime s’étende sur toutes les provinces où les fonctionnaires de la FPAM survivent difficilement alors même que ce ministère est l’un des piliers de la vision du Chef de l’État en ceci qu’il va contribuer à qualifier la main d’oeuvre locale et à créer une classe moyenne.
DINA

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous