Le chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi, a invité ses compatriotes à ne pas haïr les rwandaises et rwandais. Selon lui, ce sont des frères qui ont besoin de l’aide des voisins congolais, car muselés par le régime Kagame qui reste le seul problème, non seulement pour la RDC, mais de toute l’Afrique qui espérait déjà à un décollage décisif vers une paix régionale durable. 

 

 

En réalité, les deux peuples ont longtemps vécu en paix, depuis le régime Mobutu. Ceux qui vivent dans des villes frontalières entre le Rwanda et la RDC cohabitent pacifiquement chaque jour comme des enfants de même parcelle.

 

Ce qui est vrai, ce conflit ravivé par Paul Kagame a, dans une certaine mesure, créé autant de suspensions, réticences et sentiments de trahison de la part des congolais qui estiment que beaucoup de rwandais sont utilisés aveuglément dans ce projet visant à déstabiliser la RDC.

 

« Nous sommes frères et sœurs comme l’a si bien dit le président de la République. Mais quand ceux et celles que vous considérez frères et sœurs se lancent aveuglément dans une mission qui vous déstabilise, l’on doit bien réfléchir par deux fois », déclare un journaliste qui, ayant effectué quelques voyages de travail au Rwanda, garde de très bons souvenirs pour les rwandaises qu’il a rencontré.

 

« Elles sont très serviables. Paul Kagame doit nous épargner de ses intentions de guerre car ce n’est pas une bonne chose de nous priver de nos sœurs et frères. Dieu ne va jamais lui pardonner », enchaîne ce journaliste sous l’anonymat.

 

 

Bolangi Ikokota Bura

 

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous