Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Rejugé lundi 25 Octobre devant la Cour d’Appel de Versailles pour agressions sexuelles et séquestrations sur quatre de ses danseuses entre 2002 et 2006, 8 ans de prison ferme ont été requis au chanteur et artiste congolais, Agbepa Mumba.

Face au chanteur franco-congolais, présent à l’audience, le parquet a demandé de revenir sur le « naufrage » du premier jugement et de reconnaître coupable cet « homme puissant », star internationale qui vit désormais en France, rapporte le média français Le Point.

Le tribunal de Nanterre l’avait condamné en mars 2019 à deux ans de prison avec sursis pour « atteinte sexuelle » sur l’une de ces jeunes femmes, déclarée mineure au moment des faits.

Ces quatre ex danseuses ont déposé une plainte entre 2007 et 2013 et sont parties civiles au procès, accusent Koffi Olomidé de les avoir enfermées dans un pavillon gardé près de Paris, lors de ses tournées françaises, et de les avoir forcées à avoir des relations sexuelles avec lui, de façon régulière pour certaines.

 

Yvette Ditshima