Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Produit de l’Institut National des Arts, Miryam Moleko Wangunda est une artiste comédienne que beaucoup certes ne connaissent pas encore. Cependant, pour ceux qui ont déjà eu à vivre comment cette actrice s’exprime sur scène, ils ont découvert en elle un talent qui dans les jours à venir pourrait bien surprendre. Très volontiers, elle a accepté d’accorder à la rédaction de 24 News Agency un temps pour un entretien.

.” Je suis Myriam Moleko Wangunda , née le 15/06/1999, d’une famille de 05 enfants.
Je suis une actrice comédienne professionnelle.
Fruit de l’INA, je suis graduée en art dramatique ,plus précisément en interprétation dramatique ( théâtre), j’évolue en tant que indépendante” s’est elle présentée.

Bien que fruit d’une bonne formation académique, son art, est une vocation qui s’est manifestée des le bas âge.

” Ma vocation est née du fait qu’en étant petite, j’étais accro à la télé . Tout ce qui était film , série m’intéressait et parfois j’entrais dans la douche ,me mettait devant le miroir et j’apprenais à jouer seule. Et à l’école je me présentais toujours comme candidate aux spectacles”.

Apres ses brillantes études secondaires et humanités au Kongo Central, Miryam est arrivée à Kinshasa avec comme objectif, s’inscrire à l’Institut National des Arts te devenir Artiste.

Elle évolue ainsi dans le théâtre et beaucoup plus dans l’art de la scène .

” c’est grâce à ça que je me suis vraiment fait découverte et j’ai eu le courage d’affronter le public . Mais comme un artiste n’a pas des frontières , je me retrouve aussi devant la caméra ou dans un studio d’enregistrement. Ainsi donc, mon corps s’adapte à n’importe quel monde” nous a t elle confié.

Miryam, attend du continent noir, un réel épanouissement. Elle veut ainsi faire une grande carrière pour le progrès de son pays la RDC en particulier et continent africain en général.

” Ce que j’attends de l’Afrique c’est juste l’épanouissement, on est tellement coincé que beaucoup doutent de leur rêves alors que c’est possible. Mais quand je parle de l’Afrique je vois mon pays la RDC , en étant artiste ,je demande à ce que le pays ( le ministère de la culture ) donne une importance à ce métier qu’il ignore alors que ça pourrait remporter ou changer l’image de notre pays.
Ça sera une fierté pour le pays , si un jour notre pays sort parmi les pays qui font la fierté de ce métier , et que les artistes jeunes se donnent raisons pour ne pas rêver ,le bureau ,ou le commerce pour s’en sortir dans la vie.
Il y a tellement des vies à sauver ,les étoiles à faire briller pour la fierté du pays et personnellement je rendrai le bon fruit de notre arbre qui est l’Afrique” soutient l’artiste.

Dans cette carrière, elle n’est donc pas sans rêves et projets. Elle croit à son art et talent et se sent capable de donner encore plus pour cette industrie qui rappelons le, n’est pas assez soutenue par les autorités du pays.

” Je suis comédienne, artiste , je me soumets à la scène , à la caméra , à un réalisateur , à un metteur en scène mais je ne peux m’empêcher d’avoir mes propres projets d’abord. Personnellement , je voudrais bosser encore plus dure pour me donner une vraie place dans ce domaine pour ça il me faudra travailler mais me faire booster. Je suis entrain d’apprendre comment écrire un scénario, pour pouvoir écrire une histoire qui pour moi sera un vrai savoir ,me permettra de connaître d’autres branches et donner le meilleur de moi même comme actrice car je veux jouer , mais j’aurai besoin d’un réel producteur , sponsor pour me soutenir” a conclut Miryam Moleko.

Zephy Pengume