Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

En réunion d’évaluation de la crise politique que traverse la RD Congo lundi 16 août, tablant sur la mise en place des animateurs de la commission électorale nationale indépendante (CENI), la coalition Lamuka accuse d’après ses constats, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, de vouloir mettre en place un bureau de la CENI “totalement politisé et acquis à sa cause.”

«La loi organique sur la CENI promulguée au Journal officiel n’est pas le fruit d’un consensus entre toutes les parties prenantes. Elle est taillée sur-mesure avec un bureau déséquilibré et politisé à outrance.», peut-on lire dans une déclaration portant les signatures de MartinFayulu et Adolphe Muzito.

D’après eux, la CENI est une institution citoyenne qui doit servir l’intérêt général et ne peut être contrôlée par aucune des parties prenantes aux élections.

Ils exigent en outre, une révision en urgence de la loi organique sur la CENI par toutes les parties prenantes pour mettre en place un organe de gestion des élections indépendant et impartial.

Les deux leaders de LAMUKA appellent à un consensus entre toutes les parties prenantes sur les réformes institutionnelles qui, pour eux, est la solution pour sortir de l’impasse actuelle.

Daniel Isinga/stagiaire IFASIC

By 24news