Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Dans un communiqué publié jeudi 13 janvier dont une copie nous est parvenue ce vendredi, le Conseil de l’apostolat des laïcs catholiques congolais ( CALCC) loue la mesure du président de la République, celle de la grâce présidentielle accordée à tant de prisonniers politiques entre autres Jacky Ndala, Barnabé Milinganyo et tant d’autres prisonniers politiques.

Mais cette structure rappelle qu’il y a d’autres compatriotes qui croupissent, jusqu’à ce jour, dans des maisons de détention” et “l’invite à s’impliquer personnellement” pour qu’ils soient aussi libérés.

Par ailleurs, le CALCC s’inquiète tout de même du retard de la mise en application de ladite grâce présidentielle.

Il sied de rappeler que, Jacky Ndala, coordonateur de la jeunesse du parti de Moïse Katumbi, avait été condamné le 20 juillet 2021, à 2 ans de prison ferme avec une amende de 500 000 FC “pour incitation à la désobéissance civile”.

Barnabé Milinganyo Wimana, Président national du Rassemblement des leaders congolais, lui, a été condamné, le samedi 28 novembre 2021, à 3 ans de servitude pénale, avec 2 millions des Francs Congolais et 10.000 dollars de dommages-intérêts. Il était poursuivi pour “outrage au Chef de l’État”.

Yvette Ditshima