Le point sur le processus électoral en RDC a été au centre de l’entretien entre le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi et la plénière de la commission électorale nationale indépendante ce mercredi 30 janvier à la cité de l’Union Africaine.

Conduite par le président de la centrale électorale, Corneille Nangaa, la plénière est venue soumettre au Président de la République les préoccupations inhérentes à la suite du processus électoral qui comme connu, reste beaucoup à faire notamment avec les scrutins dans certaines parties du territoires dont Beni, Butembo et Yumbi.

Le mandat du bureau de la Ceni doit en principe prendre fin en juin 2019. Par conséquent, la centrale électorale sous la gestion de Corneille Nangaa doit présenter son rapport spécialement sur les scrutins du 30 décembre 2018, aussi ceux des sénateurs et gouverneurs qui se tiendront très prochainement. Un rapport global sera donc présenter dans les mois qui viennent à la nouvelle assemblée nationale dont le bureau provisoire a été installé le lundi 28 2019.

Les scrutins du 30 décembre qui ont bénéficié pour la première fois des nouvelles technologies notamment avec la machine à voter constituent une expérience singulière pour le pays. Cette expérience doit être pérennisée. Dans cette optique, le chef de l’Etat a instruit

à la Ceni pour que ce matériel soit très bien conservé pour éviter plus de dépenses aux prochains scrutins.

 

JAM

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous