Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo FARDC, annoncent avoir libéré une trentaine d’otages des terroristes ADF à Beni, dans la province du Nord-Kivu, Est de la RDC. 

 

Le Capitaine Antony Mwalushayi, porte-parole des opérations Sokola 1 grand Nord, soutient que ces personnes ont été libérées lors des bombardements effectués par les FARDC vendredi 25 novembre dans la vallée de Mwalika, en territoire de Beni.

 

« Plusieurs terroristes ont perdu la vie lors de ces bombardements. L’opération de ratissage continuent dans cette zone », a-t-il fait savoir dans une dépêche de presse ce dimanche 27 novembre.

 

Cet officier militaire ajoute que pour l’instant, les personnes libérées sont entre les mains des forces loyalistes avant leurs remises dans leurs familles respectives.

 

Cet exploit des FARDC est salué par Saidi Balikwisha, député provincial élu du territoire de Beni qui affirme que parmi les ex-otages figurent certains habitants de Lume, Kamango, Bulongo, Kabasha, Kisunga et ailleurs.

 

« Ils sont forts nos soldats FARDC, il ne leur manque qu’une bonne prise en charge. Si l’argent gaspillé dans nos cabinets ministériels, dans nos voyages à l’étranger, dans nos émoluments devraient être remis aux soldats et en faire bon suivi, on serait très loin dans la défense de la patrie », a-t-il dit.

 

Il faut noter que les mois passés, des terroristes ADF ont attaqué des localités du secteur de Ruwenzori et celles de la chefferie des Bashu. Des dégâts humains et matériels ont été déplorés lors de ces violences.

 

Gires Kasongo

 

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous