C’est ce mardi 23 juin 2020 que se poursuivra au Parquet Général de Kinshasa Gombe le deuxième volet du procès public relatif aux travaux des 100 jours initiés par le Chef de l’État le 02 Mars 2019.

En toile de fond , il s’agira de condamner ou pas l’ ex- DG de l’ OVD Benjamin WENGA et celui du FONER Fulgence BAMAROS, sans oublier le patron de la société SOCOC, pour un présumé détournement de 12,5 millions USD, fonds alloués à la construction des routes dans les villes de Bukavu et Goma.

À la dernière audience de ce procès qui remonte à 10 jours, le ministère public ayant estimé qu’il y a eu surfacturation de 2millions de dollars Américains par kilomètre de route, contrairement à ce qui est connu 1million /km, avait requis 15 ans de prison ferme pour les directeurs généraux et 7,5 ans pour l’homme d’affaires et patron de la Sococ.

Prenant la parole à tour de rôle , les avocats de la défense avaient dans l’unanimité plaidé non coupables et appelé à l’acquittement simplement de leurs clients. Ce mardi sera le jour butoir où le verdict sera rendu en début d’après-midi. Selon un proche du dossier, tous les signaux indiquent que les 15 ans requis par le ministère public ne feront l’ombre d’aucun doute devant le tribunal .

Faustin Kalenga

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous