Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

La société civile du Congo appelle les autorités nationales du pays à plus de prudence dans la coopération avec les pays voisins notamment le Rwanda qui tente de laver son visage en proposant la construction d’un village moderne pour les sinistrés de Goma suite à l’éruption volcanique.

À 24 News ce mardi, Christopher Ngoyi Mutamba président national de la société civile du Congo a expliqué selon cette structure, le danger que comporte une telle offre d’un pays très mal perçu par toutes les victimes des massacres interminables à l’est de la RDC.

«Le gouvernement à notre avis ferait mieux, d’examiner à fond ce don que propose le président rwandais pour ne pas vexer certaines sensibilités. Il serait souhaitable de s’interroger minutieusement sur l’idée que cache cette offre aux allures populistes», a déclaré Christopher Ngoyi.

Pour lui, il n’est jamais déconseillé à un pays frère, de surcroît voisin de venir en aide aux populations voisines en cas de nécessité. Mais dans le contexte actuel explique-t-il, toutes les questions d’intérêt national doivent être posées pour ne pas être accusés par la population de complicité vis-à-vis des massacres perpétrés dans la province du Nord-Kivu.

Christopher Ngoyi qui se veut également optimiste quant à la pacification de l’Est de la République, appelle ainsi les forces vives de la nation à unir les efforts à ceux du gouvernement employé dans la traque des forces négatives à travers l’état de siège.

Dans la foulée, le patron de la société civile congolaise tire une sonnette d’alarme sur ce qu’il appelle synchronisation des actions politiques à Kinshasa et accentuation des tueries à l’ Est. D’où conclut-il, il faudra une prudence des services de sécurité pour ne pas tomber dans le piège.

Faustin Kalenga