Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Installée en République démocratique du Congo depuis près de 8 ans, la société anhuit congo d’investissement minier, SACIM et les communautés locales affectées par l’exploitation des gisements de Tshibwe, dans le territoire de Miabi ont signé un cahier de charge ce vendredi 31 décembre 2021. C’était l’une des recommandations faites par le président de la République, Félix Tshisekedi lors de sa visite à la SACIM.

Cette signature intervient près de trois ans après le dépôt à l’assemblée nationale par le député national André Léon Tumba Mukendi d’une question écrite adressée au ministre des Mines à l’époque sur le contrat d’obligation qui devait lier la firme chinoise au gouvernement provincial et aux intérêts des communautés locales.

Outre cette démarche parlementaire, plusieurs autres pressions contre les expatriés ont été accentuées notamment, la descente de l’IGF sur le lieu, et surtout la récente visite du chef de l’État qui a changé toute la nuit de la Saint Sylvestre.

La cérémonie de signature de ce cahier de charge s’est déroulée dans la salle des réunions du Gouvernorat de province en présence des représentants de deux parties prenantes et des ministres provinciaux des mines et de l’énergie, représentant le gouvernement provincial.

Après formalisation du document, les représentants de la SACIM et ceux des communautés locales de Miabi ont signé chacun le cahier de charge d’environ 28 pages contenant les droits et devoirs relatifs à l’exploitation minière de la SACIM. Dans ce document, la SACIM s’est engagée à mettre à la disposition des communautés locales de Miabi un montant annuel d’un million de dollars pendant 5 ans en terme de responsabilité sociétale.

De leur côté, les représentants des communautés locales de Miabi, par le biais du chef de groupement de Bakwa tshiala, Laurent Mukenga Katabaja ont promis d’utiliser ces fonds à bon escient et aux fins utiles pour le développement de leurs entités . Les travaux de signature de ce cahier de charge ont été lancés le mercredi 28 décembre 2021 par la Gouverneure intérimaire du Kasaï Oriental.

Contacté par la rédaction de 24 News, le député André Léon Tumba Mukendi qui salue cette victoire de la population de Miabi, promet cependant de veiller sur le respect de ce cahier de charge et sa mise en application.

«Nous sommes plus heureux que la SACIM comprenne enfin que les temps ont déjà changé. Avec cette signature du cahier de charge qui intervient la nuit de la Saint Sylvestre, soit deux jours après le passage du chef de l’État, le plus gagnant c’est notre province qui verra enfin le bout du tunnel de son développement et aussi peuple qui nous a mandaté au parlement pour le servir dignement», a-t-il expliqué.

Rappelons que lors de son passage dans le territoire de Miabi, dans le cadre de sa tournée au Kasaï Oriental, le chef de l’État avait au cours de la réunion avec les communautés locales et le coordonnateur de la SACIM ordonné la mise en place d’une commission mixte pour sauvegarder les intérêts généraux des uns et des autres et surtout l’amélioration des conditions sociales des agents.

 

Faustin Kalenga

By 24news