Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Le collectif d’avocats de l’homme d’affaire libanais , Samih Jammal , composé notamment de : Jacqueline Laffont, Benjamin Grundler, Jemal Taleb et François Artuphel s’apprête à saisir le centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements ( CIRDI) et l’organisation pour l’harmonisation en Afrique du droit des affaires ( Ohada),ainsi que le tribunal de première instance de Bruxelles au nom de la compétence universelle pour tortures et traitements inhumains subis par leur client .
Trois autorités congolaises sont visées par ces poursuites ,a fait savoir ce collectif des Avocats de Jammal dans Jeune Afrique .

Condamné aux côtés de l’ex directeur du bureau du chef de l’État Vital Kamerhe dans le procès de détournement de fonds alloués aux travaux de 100 premiers jours du président Félix Antoine Tshisekedi ,procès les ayant opposé à l’État congolais,les avocats de Samih Jammal promettent d’engager des poursuites judiciaires pour tortures infligées à leur client .

Presque une année après la condamnation de cet homme d’affaire libanais,pour détournement des fonds, corruption et blanchiment des capitaux, ces avocats n’entendent pas croiser les bras et laisser leur client croupir .

Signalons par ailleurs que après la condamnation à 20 ans de Samih Jammal et son coaccusé ,cette affaire est en appel à la deuxième instance de la justice congolaise ( cour d’appel).

Zephy Pengume