Le président de la République du Congo a inauguré le deuxième établissement hospitalier du projet “Santé pour tous”, ce vendredi 21 janvier 2022 à Ngoyo dans le sixième arrondissement de la capitale économique Pointe-Noire, devant une foule en liesse. Réalisé depuis 2013 grâce au concours de l’entreprise brésilienne Asperbras et du bureau Véritas l’ingénieur conseil, l’hôpital général de Ngoyo est une réponse des autorités congolaises face aux difficultés d’accès rapide aux soins de santé et aussi pour la mobilité en zones périphériques des habitants de la ville océane. Il répond ainsi au défi de l’expansion spatiale de la ville de Pointe-Noire, avec à la clé, la concentration des principales infrastructures sanitaires au cœur de la cité.

Ce joyau architectural possède une capacité d’accueil de deux cents (200) lits. Il comprend entre autres : sept (7) pavillons constituant le bâtiment principal ; douze (12) logements d’astreinte pour les personnels ; Un (1) bloc technique avec cafétéria ; Une (1) cafétéria mixte pour les externes et les visiteurs; Une (1) chaudière ; Une (1) centrale de production des gaz médicaux ; Une (1) unité des gaz et produits liquéfiés ; Une (1) unité de potabilisation de l’eau ; Une (1) station de traitement des eaux usées et vannes ; Un (1) incinérateur ; Une (1) morgue ; Une (1) centrale électrique ; Des voiries, parkings ; Un (1) héliport.

Par ailleurs, le bâtiment principal abrite, sans être exhaustif, les espaces dédiés entre autres, aux Unités d’hospitalisation, de bloc administratif, de Buanderie industrielle, de Stérilisation des linges et matériels, de Laboratoire d’analyse clinique, de Pharmacie générale sans compter la Cuisine avec dépôt attenant et Cafétéria, la Salle de conférence de 150 places et la Salle de vidéo surveillance et des onduleurs UPS. A terme, un service spécialisé d’Oncologie, doté d’espace et équipements de pointe dédiés complètera le complexe. Pour s’arrimer à la néfaste actualité de l’heure, la zone épidémiologique, quant à elle, est composée d’un pavillon spécial de prise en charge des personnes affectées par la pandémie de COVID 19, avec une capacité de 36 lits dont 12 pour les soins intensifs et 24 pour les hospitalisations.

Notons que l’hôpital général de Ngoyo a été bâti sur un terrain esquinté à l’origine, ayant fait l’objet des terrassements pour niveler les 5 hectares de sa superficie indispensable, l’hôpital offre une surface bâtie de 16 300 mètres carrés, une surface imperméable pour voiries et parkings de 30 462 mètres carrés, et une surface perméable pour espaces verts et jardins de 9 830 mètres carrés. Ce bijou architectural est ceinturé par un mur de clôture de 905 mètres linéaires à double entrées et guérites qui donnent accès à un ensemble de bâtiments harmonieusement agencés. Ce qui justifie l’implantation des 3 bâtiments dédiés aux filières techniques qui gravitent autour du bâtiment principal, formant un agrégat de 7 pavillons à leur tour dédiés aux différents services hospitaliers.

«Loin du bruit et des externalités du Centre-Ville, absorbés par ce tissu urbain qui en constitue un mur écran, l’hôpital général de Ngoyo est aspergé par la fraîcheur générée par les brises de l’Océan Atlantique et présente tous les atouts d’une infrastructure hospitalière de renom» a renchérit le ministre de l’Aménagement du territoire, des infrastructures et de l’entretien routier Jean Jacques BOUYA

Pointe-Noire constitue la deuxième étape du projet “Santé pour tous”, après l’inauguration de l’hôpital général de Djiri dans le neuvième arrondissement de Brazzaville le 15 décembre 2021. Ce projet du gouvernement vise à doter le pays de douze (12) hôpitaux généraux dont un (1) dans chaque département de la République du Congo afin de Renforcer l’offre de santé sur l’ensemble du territoire national, donner un accès facile à moindre coup et permettre aux personnes démunies de bénéficier des services de soins gratuits.

 

Centre International de Presse

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous