L’évêque Pascal Mukuna mis sous mandat d’arrêt provisoire, MAP. Le pasteur de l’église ACK est transféré depuis ce mercredi au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa, EX-Prison de Makala.

Pascal Mukuna avait répondu au parquet de la Gombé à une convocation du procureur Bunduki .Même si l’invitation n’a pas été explicite sur son objet, il était facile de deviner qu’il s’agissait de la plainte déposé précédemment par madame Tshibola, l’une des veuves de feu Kantshia, proche collaborateur de l’évêque Mukuna.


Auprès du parquet, Tshibola qui pointait un doigt accusateur sur Mukuna était venue se plaindre de viol et d’empêchement de jouir des biens laissés par son défunt mari.Il faut se rappeler qu’une vidéo sulfureuse mettant les deux en scènes érotiques avait fait rage sur la toile suivi d’un audio où la veuve dénonçait les abus de l’éveque sur elle. Passant sur un média de Kinshasa, le pasteur de l’ACK avait tout nié en bloc évoquant plutôt une machination en rapport avec ses fonctions au sein de la structure dite « éveil patriotique ».Pour Mukuna, il payait les frais de ses dénonciations du régime de Joseph Kabila.

Pascal Mukuna sera détenu à Makala le temps d’une confrontation avec madame Tshibola. Le délit de viol est condamné d’au moins 10 ans et il est imprescriptible.

Dina

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous