A l’occasion de la journée mondiale des réfugiés célébrée le 20 juin de chaque année,le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR) a souligné l’importance d’un soutien aux régions reculées de la république Démocratique du Congo qui héberge un nombre croissant des réfugiés.

La cheffe de la sous délégation UNHCR à l’Est de la RDCongo, Marie-Hélène Verney, a pour sa part soulevée la nécessité d’adoption d’un nouveau modèle de gestion des réfugiés qui inclut le renforcement des communautés locales au sein desquelles vivent les réfugiés dans la République démocratique du Congo.

« Les réfugiés ont les mêmes problèmes et les mêmes opportunités que les communautés dans lesquelles ils vivent,ils ont trouvés asile en Rd congo . Le défi c’est de voir comment stabiliser ces communautés et  comment pouvoir apporter aux réfugiés encore plus d’opportunités. Notamment l’accès à la santé, à l’éducation et la protection . Toutes les personnes de la provinces du Nord Kivu n’ont pas accès à la santé. Puisque ce sont les communautés locales qui accueillent pour la plupart ces réfugiés, nous devons travailler pour le développement de la communautés », a dit à 24newsagency. Marie-Hélène.

Le  vice-gouverneur du Nord-Kivu Feller Lutaichirwa , a pour sa part indiqué que   c’est un devoir de tous de faire preuve de tolérance, le respect de la diversité, la solidarité et la coexistence pacifique de tous ces réfugiés dans la communauté.

La RD Congo accueille actuellement 53.4108 réfugiés soit 62000 personnes de plus il y’a un an .Cette année, le UNHCR est en train de faire un nouveau recensement biométrique pour essayer d’avoir un chiffre précis pour la province du Nord-Kivu.

Patient kaloma /Goma

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous