Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Le forum expo café-cacao s’est clôturé ce mercredi 20 juin  au Kempinski Congo Fleuve hotel . Placé sous le thème ‘’ la relance des filières agricoles café et cacao en République démocratique du Congo par l’amélioration de la productivité, de la qualité,de la commercialisation, et du climat des affaires’’  ce forum  a eu pour objectif de faire l’état des lieux des filières café-cacao.

Les participants notamment le ministère de l’agriculture, la FEC,l’Occ,l’Ogefrem,le FPI,ANAPI,l’ICCO,l’CICC et autres  ont axé leurs échanges sur l’identification des obstacles majeurs à la production ,à la recherche ,à la transformation ,à la certification et commercialisation du café et du cacao en vue d’en formuler les recommandations idoines pour la promotion et la compétitivité de ces produits.

Durant trois jours, les travaux se sont déroulés en session plénière et en groupes de travail sur différentes thématiques gravitant autour du thème global. A l’issue des ces travaux plusieurs contraintes ont été relevées et des recommandations pertinentes ont été formulées.  A titre indicatif, quelques contraintes majeures ont été identifiées à savoir le manque de semences améliorées, le vieillissement des vergers ,l’absence de relève.

Concernant, la certification, la normalisation, le marketing et opportunités des marchés,les panélistes ont relevé la faible quantité et qualité produite,manque de planification de la relance.Pour le financement,l’investissement, l’environnement des affaires et partenariat public privé  ils notent l’existence d’une fiscalité et parafiscalité lourde et asphyxiante.

Le Ministre de l’agriculture, organisateur principal de ces assises a dans son mot de circonstance, affirmé l’engagement du gouvernement de tout mettre en oeuvre pour l’application des recommandations issues de ce forum.

‘’ Il nous revient donc en tant que décideur de prendre ici l’engagement et mesures nécessaires afin que vos recommandations ne puissent rester lettre morte mais qu”elles soient mises en application. pour ce faire, le gouvernement de la République à travers le ministère de l’agriculture, s’engage pour que dans un bref délais à mettre en pratique toutes les recommandations de ce forum en mettant en place un cadre conjoint de suivi de concertation entre le gouvernement  des organismes publics et privés oeuvrant dans le secteur de café-cacao’’ a déclaré le Ministre de l’agriculture Monsieur George Kazadi Kabongo.

Sylvie Ndaye

By 24news