Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

La situation était catastrophique à l’arrivée du gouvernement Sama Lukonde.

Les représentations congolaises à l’étranger avaient accumulé plusieurs mois d’arriérés. Une situation qui entamait la crédibilité du pays et affectait bien entendu la diplomatie congolaise.

La nomination de Christophe Lutundula comme ministre d’État aux affaires étrangères est donc porteuse d’espoir pour les ambassades congolaises qui ont commencé à percevoir des fonds de fonctionnement, mais aussi les arriérés de salaire de ses membres.

Dans son action à la tête de la diplomatie congolaise, Lutundula a pris plutôt l’option d’agir loin des caméras et sans faire de bruits, ce qui aux yeux de beaucoup donne l’impression comme si rien n’est fait.

” Nous prions à Dieu de lui donner bonne santé, force et courage afin qu’il continue avec ce qu’il a commencé. Pendant ces 100 jours comme ministre des affaires étrangères, nous réalisons qu’il a une vision pour la diplomatie congolaise” a déclaré un diplomate réagissant ainsi au tweet sur le contrôle médical qu’a subi cet ancien collaborateur de Mgr Monsengwo d’heureuse mémoire.

La Rédaction