Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Le Vice-Premier Ministre, Ministre des Affaires Étrangères, Christophe Lutundula, a reçu en audience l’ambassadeur de l’Inde en République Démocratique du Congo, Nina Tshering Le mardi 04 août. Les deux personnalités ont échangé sur le décès de l’étudiant congolais Joël Malu en Inde.

Au sortir de ces échanges, Christophe Lutundula a fait savoir que le congolais était arrêté par les éléments de la Police indienne pour possession de drogue. Le Ministre des affaires étrangères a insisté sur le respect de loi que ça soit en République Démocratique du Congo ou en Inde.

« Le gouvernement de la République est profondément ébranlé par le décès d’un compatriote intervenu dans des circonstances qui sont encore à élucider. Je viens de recevoir l’ambassadeur de l’Inde auprès de la République Démocratique du Congo, j’ai reçu dès hier soir le rapport complet de notre chargé d’affaires à New Delhi, il ressort de tous ces rapports qu’en fait notre compatriote Malu Shindani Joël était aux prises avec la police indienne, il était avec un ami à lui, qui lui est parvenu à échapper, il a été conduit à l’Office de la police et c’est là qu’il a malheureusement perdu la vie. Avant de conduire une action efficace et réfléchie, nous devons attendre le rapport de médecin légiste qui a procédé à l’autopsie avec l’accord de sa famille mais aussi le rapport d’enquête y compris aussi chez eux, ils ont une commission des Droits de l’homme en Inde qui travaille, avec le rapport de cette commission, ces éléments vont nous aider à situer la responsabilité et à identifier finalement les auteurs éventuels de la mort de notre compatriote », a-t-il fait savoir.

Le Vice-ministre a condamné les actes de vandalisme et de pillages dont été victimes les sujets indo-pakistanais avant d’inviter la population congolaise au calme.

« Je voudrais dire que le gouvernement lance un appel à tous les congolais au calme et de ne pas faire ce qu’ils ont fait le matin (de mercredi) et tout ce qu’on a appris des bruits de gauche à droite, ce n’est pas généralisée, ce n’est pas aussi de grande ampleur mais mieux vaut prévenir que guérir. On ne doute pas de l’État, on ne défie pas l’État, la même manière nous demandons aux Congolais qui sont en Inde d’obéir aux lois indiennes, ce qui s’est passé est dramatique mais ça ne dit pas qu’il n’existe plus des lois, on ne se fait pas justice. Ici ou en Inde, nous devons suivre la voie de droit et de respect de la loi, nous allons prendre toutes nos responsabilités comme gouvernement », a-t-il renchéri.

L’étudiant congolais Joël Malu est décédé le 02 août dernier en Inde après avoir été arrêté puis tabassé par certains policiers indiens. À Kinshasa, plusieurs magasins appartenant aux indo-pakistanais ont été pillés mercredi 04 août.

Hugues Mpaka

By 24news