Plusieurs personnes ont été bloquées ce lundi matin en Afrique du Sud suite à la grève déclenchée par les chauffeurs taximen dont les associations protestent contre le programme de secours de l’Etat d’un milliard de rands, affirmant qu’il est tout simplement trop peu.

Le ministère des transports a offert aux propriétaires des taxis 5000 rands de secours à chacun, distribués par le South African revenue services (SARS) en raison de l’impact de la covid-19 et du confinement national. Pourtant, les propriétaires de taxis ont demandé 20.000 rands pour chacun.

La semaine dernière, le porte-parole national de the south African national taxi council (Santaco) avait déclaré que les propriétaires de taxis en Afrique du Sud ont été durement touchés par le confinement national, contraints de fonctionner à 70% de leur capacité et interdits de faire des voyages interprovinciaux. Il a ajouté que les propriétaires de taxis avaient du mal à gagner suffisamment d’argent pour couvrir les frais de carburant et que la situation a été aggravée par la mise en fourrière croissante des taxis pendant le confinement. Pendant ce temps, la national taxi alliance avait aussi déclaré que ces membres devraient augmenter les tarifs de plus 40% en raison de la baisse des facteurs de charge, à la lumière de la covid19 et aussi de l’augmentation des coûts des équipements de protection individuelle et d’assainissement.

L’industrie de taxis a appelé à une révision de la réglementation et souhaite que la capacité de 100% des passagers soit rétablie.
Après ces faits, le ministre des transports FiKile Mbalula a annulé la grève prévue pour le lundi en signifiant que le gouvernement ne peut aller au-delà de son offre de 1,1milliard de rands .

Peu après cette annonce du ministre de transport le vendredi dernier , l’industrie de taxis s’est sentie frustrée et a maintenu sa décision . D’où, la population dans certaines régions n’a pas pu vaquer à ses occupations faute de taxis. Le ministre de transports FiKile Mbalula devra rencontrer ce mercredi les associations Santaco et nat pour une négociation.

Larissa Bithodi depuis l’Afrique du Sud

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous