La Division provincial de la santé du kwilu a organisée ce mardi 02 juin 2020 à Bandundu, une journée de réflexion sur la pratique de la sage-femme dans un contexte de Covid-19.

À l’issu de cette rencontre, les professionnelles de santé ont été sensibilisés sur les moyens pratiques d’éviter les contaminations à la Covid-19 dans l’exercice de leur métier.

Cet atelier s’est inscrit dans le cadre de la journée internationale de la sage-femme célébrée en chaque le 05 mai mais commémoré au Kwilu ce 02 juin 2020.

C’est sur le thème , ‘’sage-femme avec les femmes’’ que les exposés ont abordés dans le sens d’attirer l’attention des sages-femmes sur le risque de contamination pendant les consultations pré et poste natales et aussi les accouchements dirigés.

A ce jour, ‘’Seules 450 sages-femmes sont identifiées à Kikwit et à Bandundu et ont adhérées à la société congolaise de praticienne de sage-femme faute de moyen, celles opérant dans d’autres territoires sont non identifiés. Elles sont pour la plupart non affectées, mécanisées et non primés.’’ a Plaidé Jeanne Mbwolo, Directrice de cette structure de sages-femmes.

Elle propose également l’accompagnement dans l’identification de leurs semblables, leur formation continue, accompagnement de nouvelles-diplômées et l’uniformisation de leur programme de formation.

‘’Dans vos activités quotidiennes, il est difficile d’observer la distanciation physique d’où l’impératif de porter le masque, bien laver ses mains et désinfecter les ustensiles usuelles lors de la CPN, accouchement et CPON afin d’éviter le risque de contamination à la Covid-19.’’ Leur a dit Dr. Jean pierre Basake, chef de Division de santé.

Sachez, ces sages-femmes ont manifestées leurs engagements à travailler dans ce sens avec leur cible afin d’éviter la contamination à la Covid-19 en milieu de travail. Jusque-là, la ville de Bandundu a zéro cas positif.

Rolly Mukiaka Say

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous