Huit (8) personnes ont été tuées par des hommes armés non encore identifiés, dans la nuit de dimanche au lundi 03 janvier 2022 au village Kasaka dans la chefferie des Bashu en territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu, Est de la République Démocratique du Congo.

L’information est confirmée par plusieurs sources dans la région. Le député provincial Saidi Balikwisha, élu du territoire de Beni demande que des enquêtes sérieuses soient menées pour savoir les causes de cette nouvelle violence rebelle.

« Je joins ma voix à toute la population du territoire de Beni pour pleurer plus de 8 civiles tués froidement par des hommes armés non identifiés la nuit du dimanche à lundi 3 Janvier au village Kasaka dans la chefferie des Bashu, près de Karuruma sur route Vuhovi-Kyavinyonge. Il ya urgence que les enquêtes soient ouvertes pour découvrir le mobil », dit-il

Cet élu du peuple dit déplorer en même temps l’attitude de certains fils du terroir se disant maï-maï qui selon le constat “semblent jouer en faveur des ADF”.

« Je rappelle que depuis un moment les militaires FARDC avaient déjà conquis certains des grands bastions ADF dans le Graben (Bahari, Kanyabuyiri, Kaleveryo, lahé,…), bastions qu’ils sont obligés d’abandonner aujourd’hui pour venir protéger les agglomérations contre les incursions des Maï-maï donnant ainsi l’avantage à l’ADF de se repositionner », ajoute-t-il

Il faut noter que cette nouvelle violence intervient après des cas de justice populaire soient signalés dans cette partie du territoire de Beni où au moins trois personnes accusées de vol et pillage ont été tuées par la population en colère.

Gires Kasongo

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous