Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Les congolais ne sont plus les bienvenus en France à cause d’une « circulation active du coronavirus » ainsi que « la présence des variantes préoccupantes » en RDC. C’est la circulation de la variante Delta dans le pays de Félix Tshisekedi qui inquiète particulièrement les autorités françaises.

Cette décision de la France de placer la République démocratique du Congo en zone rouge implique des contraintes supplémentaires pour les voyageurs venant de RDC et qui veulent se rendre dans l’Hexagone. Vingt-quatre pays dans le monde dont quatre sur le continent africain sont désormais classés « rouges » par Paris.

Les autorités françaises n’autorisent les voyages en provenance des « pays rouges » qu’en cas de « motifs impérieux».
Les vacanciers et les touristes ne peuvent donc pas se rendre dans l’Hexagone. Et pour ceux qui ont le droit de voyager, il faut en plus présenter un test de dépistage négatif avant d’embarquer. Un autre test est réalisé à l’arrivée en France et une quarantaine de 7 ou 10 jours doit être observée suivant si les personnes sont vaccinées ou non.

À noter aussi que depuis le 26 juin, la RDC est également considérée comme un « pays à très haut risque » par les autorités belges. Les voyages vers la Belgique hors motifs impérieux sont interdits. Lorsqu’ils sont autorisés, vaccinés ou non, une quarantaine de 10 jours et plusieurs tests de dépistages sont obligatoires.

Tshokuta ben andré

By 24news