Les réserves internationales en République Démocratique du Congo sont passées de 660,03 millions de dollars en 2018 à 1,03 milliard en fin 2019. Ce qui garanti au pays 5 semaines d’importations des biens et services sur ressources propres. La hausse des réserves en devise n’est cependant pas le fruit de l’amélioration des recettes de l’Etat qui reste encore faible. Elle est justifiée par l’encaissement d’une Facilité de Crédit Radide de 368 millions de dollars octroyé par le Fond Monétaire International dans le cadre du programme de référence signé avec la RDC, note le communiqué de la Banque Centrale du Congo.

Au plan des finances publiques, l’exécution des opérations des finances de l’Etat s’est soldée par un déficit annuel de CDF 564,8 milliards en 2019 que celui de 2018 qui était de 203,2 milliards. Les recettes publiques se sont établies à CDF 7.008,2 milliards en 2019 contre 7.289,8 milliards en 2018.

Ces chiffres ont été donnés à l’issu du comité de politique monétaire de la Banque Centrale du Congo, tenue le vendredi 10 janvier 2020 sous la direction du gouverneur de la BCC, Déogratias MUTOMBO MWANA NYEMBO.

 

Rédaction

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous