Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Alors que les 72 heures du dernier moratoire accordé par M’boso tendent à s’épuiser, les confessions religieuses sont très loin d’accorder leurs violons .cette situation qui plonge le pays dans une situation qui ne laisse indifférents les congolais de tout bord.

Pour Jean Claude Katende , Activiste de droit de l’homme, les hommes d’églises sont incapables de s’entendre et de faire avancer le pays ;

” Après tout ce qui s’était passé autour de Malonda , j’avais dit qu’il fallait qu’on retire aux confessions religieuses la charge de designer le président de la CENI . Aujourd’hui ,nous en sommes là . Les hommes d’églises sont incapables de s’entendre et de faire avancer le pays.” a écrit le président de L’ASADHO sur son compte tweeter.

Lors de la première réunion en rapport avec ce moratoire du président de l’Assemblée nationale , tenue le samedi 02 octobre au centre interdiocésain ,les confessions religieuses se sont séparées en que de poisson sans un compromis.

L’évêque Dodo Kamba a déclaré qu’une correspondance sera adressée au président de l’Assemblée nationale ;

” Nous avons eu à parler et nous sommes arrivés à tirer certaines conclusions. Nous allons adresser une correspondance au président de l’Assemblée nationale pour lui répondre par rapport au travail que nous avons fait .” A déclaré le président de la représentation des églises de réveil au Congo à la presse .

Notons que les 06 confessions religieuses ont annoncé la tenue d’un point de presse ce lundi 04 octobre au siège de la CIME.

 

Zephy Pengume