Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Les professeurs Bungishabaku Katho et Ndudanga Kavarios sont aux arrêts depuis mercredi 05 janvier car sont soupçonnés d’être des complices de la milice dénommée Front Patriotique et Intégrationniste du Congo (FPIC) opérant en territoire d’Irumu.

Les deux professeurs ressortissants d’une communauté vivant en Ituri sont actuellement à garde à vue à l’auditorat militaire de garnison de l’Ituri à Bunia.

Selon des sources, citées par 7sur7.cd, ces deux cadres scientifiques ont été cités par un renseignant comme co-fondateur dudit mouvement insurrectionnel, auteur de plusieurs exactions contre les populations civiles et des attaques contre des positions militaires.

Les enquêtes étant en cours pour connaître d’autres personnes impliquées, les deux professeurs restent en prison.

Et c’est dans 48h qu’on saura si ils sont en détention « ferme » ou non.

Signalons, par ailleurs que, l’un des prévenus, le professeur Bungishabaku Katho, ancien recteur de l’Université Shalom de Bunia et détenteur de nombreux diplômes en Théologie a même été parmi les 4 candidats à l’élection du gouverneur de l’Ituri en 2019 et fut l’ancien représentant légal d’une église implantée dans plusieurs régions de la province de l’Ituri.

Tshokuta ben André