Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Plusieurs semaines après la publication d’une enquête intitulée Congo-holdup, le principal indexé à savoir Joseph Kabila ancien Chef de l’État de la RDC monte au créneau.

Dans un point de presse animée par Nyabirungu, à la tête du collectif des avocats de l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila ce jeudi 23 décembre à Kinshasa, ces avocats ont rejeté en bloc ce rapport le qualifiant d’accusation gratuite et sans preuve.

Parmi les éléments relevés dans ce rapport l’on note notamment la Cité du Fleuve qui appartiendrait à Joseph Kabila. Les avocats de l’ex Chef de l’État ont rejeté ces allégations appelant tout le monde à s’informer auprès de l’administration de cette cité dont le propriétaire est bien vivant.

En ce qui concerne les imputations des opérations à la BGFI-Bank, le collectif des avocats de Joseph Kabila soutient que son client n’est ni actionnaire moins encore client de cette banque.

” Face à toute ces contre-vérités contenues dans ce rapport, le président de la République honoraire a pris le temps de réfléchir avant de réagir pour ne pas donner à ces médias l’interpretation de son silence comme un acquiescement” a déclaré Maître Nyabirungu, à la tête de Collectif des avocats de Kabila.

Ainsi donc, c’est parti pour une très longue péripétie , un bras de fer entre les auteurs de ce rapport et l’ancien Président de la République qui, selon ses avocats 3 ont décidé d’aller jusqu’au bout avec les auteurs de ce rapport.

 

La rédaction