Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

La situation sécuritaire dans le territoire de Mahagi demeure volatile, caractérisée par des attaques des rebelles du groupe” Coopérative pour le Développement du Congo” (CODECO). Cette situation impacte négativement sur les activités socio-économiques et scolaires dans la région.

Selon les sources de la société civile, au moins trois écoles maternelles, 40 écoles primaires et 25 écoles secondaires ont déjà fermé leurs portes. Maître Ufuyuru, acteur de cette structure citoyenne, parle de plus de 27 200 élèves et écoliers qui sont privés de l’éducation suite à cette insécurité.

« Sur le plan humanitaire, le territoire de Mahagi enregistre plus ou moins 40 écoles primaires, 25 écoles secondaires et 3 écoles maternelles qui ne fonctionnent plus suite aux atrocités des éléments CODECO. Plus de 15 bastions sont identifiés. Si on prend une moyenne de 400 élèves par école, nous nous retrouvons dans une population scolaire de plus de 27 200 élèves et écoliers qui n’ont pas droit à l’éducation », alerte-t-il

La société civile recommande au gouvernement congolais la restructuration de la paix dans cette partie de la République afin que ces élèves et écoliers reprennent le chemin de l’école.

Gires Kasongo