C’est un fils du terroire qui est rentré demandé bénédiction et la voix de siens. Lubumbashi a accueilli ce lundi 26 novembre Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du Front Commun pour le Congo à la présidentielle du 23 décembre 2018. Dans un stade plein comme un oeuf, et dans un élan similaire à celui observé lors de la présentation du dauphin du président Joseph Kabila aux habitants de Kinshasa, et son déplacement à Mbuji-Mayi,  les lushois ont eux aussi massivement communié avec le Front Commun pour le Congo.

C’est donc le premier meeting du candidat numéro 13 depuis le lancement de la campagne le 22 novembre. 14h20′ , le Candidat du FCC à l’élection présidentielle, accompagné des membres du comité stratégique du Front Commun pour le Congo dont son coordonnateur le professeur Néhémie Mwilanya et les chefs des regroupements et partis politiques ont fait leur entrée au stade de la Kenya.

Les partisans du FCC en liesse, drapeaux de tous les partis politiques et associations de cette plateforme dont Joseph Kabila est l’autorité morale, une ambiance qui par ailleurs a décrit la joie d’une population déterminée à porter Emmanuel Ramazani Shadary à la magistrature suprême au terme de la présidentielle attendue.

L’hôte de cette grande évènement, le Gouverneur de la province du Haut-Katanga qui, premier à prendre parole, a avant de donner la parole au candidat du FCC, tenu à remercier la population pour son accueil chaleureux réservé à la délégation venue de kinshasa. ” Vous n’avez pas reçu de l’argent pour venir ici “, précise Célestin Pande Kapopo.

Prenant à son tour la parole pour son message à la population de la province cuprifère,

Emmanuel Ramazani Shadary a lui aussi remercié la population et les organisateurs pour l’accueil chaleureux avant de se présenter à la foule, un signe de l’humilité avec laquelle le FCC se lance dans cette campagne.

‘’ Je suis Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l’élection présidentielle. Je porte le numéro 13 et c’ est le FCC qui porte ma candidature’’ a dit à la foule l’ancien Vice-premier Ministre en charge de l’intérieur. Et de poursuivre….

‘’ Je suis venu commencer ma campagne électorale chez nous au Katanga.

Je suis fils du Katanga. Cette province m’a vu naître. Mes études, ma carrière politique, je les ai commencées ici. Ma femme, ainsi que mes deux filles aînées, sont  nées ici.

Celui qui m a choisi, est Katangais. J’ai eu la chance de travailler avec M’zee Laurent Désiré Kabila qui disait: Ne jamais trahir le Congo. Toute ma vie est liée au Katanga.  J’ ‘aime le Katanga. Le Katanga m’a tout donné. C’est ce qui explique ma présence ici’’ a renchéri Emmanuel Ramazani Shadary.

Connaissant parfaitement la diversité et les défis auxquels font face les habitants de la province du Haut-Katanga, le candidat numéro 13 les a invité non seulement à l’aider à remporter la présidentielle afin d’assumer les plus hautes charges du pays à l’issue des élections libres et transparentes du 23 décembre, mais aussi leur a demandé à voter massivement les candidats du FCC à la députation nationale et provinciale.

Il a en outre salué le bon sens et l’engagement patriotique du chef de l’Etat qui a fait un choix juste, celui de respecter la constitution du pays et sa parole donnée depuis son élection à la tête du pays.

Le Front Commun pour le Congo, l’oeuvre du Président Joseph Kabila Kabange, est coordonné par son directeur de cabinet le professeur Néhémie Mwilanya. Celui-ci est au four et au moulin depuis la création de cette coalition qui est  décidément lancé dans la bataille pour remporter haut la main les scrutins du 23 décembre. On verra bien le chef de l’Etat battre campagne pour son dauphin, confirme le coordonnateur de cette coalition politique qui compte plus de 350 partis et formations politiques.

Notons tout de même que dans la province du Haut-Katanga, le FCC est coordonné par le Gouverneur de la province Pande Kapopo. C’est le cas dans chacune des provinces où la campagne de Emmanuel Ramazani est chapoté par le Gouverneur, alors que la supervision au niveau national est assuré par le candidat lui-même.

Bolangi Ikokota Bura

Envoyé spécial

 

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous