Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Comme annoncée, la conférence portant sur l’éradication de la pauvreté en RDC a eu lieu ce jeudi 30 septembre.

Organisée par l’honorable André Ipakala, cette conférence a eu pour thème ” face à la montée vertigineuse de la pauvreté en RDC, l’éradication de l’extrême pauvreté est-elle possible à l’horizon 2030?”

Ayant pris parole en premier, l’honorable Ipakala est revenu sur les objectifs de ce forum. Pour lui, sachant que la bonne partie du peuple ignore les stratégies de lutte contre la pauvreté, il est opportun que les débats et conférences sur la lutte contre la pauvreté, comme celle qu’il a organisée, deviennent habituelles.

Ainsi, vu la pauvreté qui ne fait que monter en flèche, la seule façon pour s’en sortir est de “recourir aux anciennes pratiques de rechercher l’intérêt général”, a fait savoir le député National.

73% de la population est pauvre. 85% des ruraux vivent en deçà du seuil de l’extrême pauvreté. Seul 5% des enfants n’ont pas de privation; telles sont des statistiques aberrantes dévoilées par Modeste Oniembo, l’un des orateurs et représentant du ministre du développement rural, qui précise par ailleurs que “si l’on ne fait pas attention la RDC va tirer l’Afrique vers le bas”.

Pour l’ancien premier ministre congolais, Evariste Mabi Mulumba, c’est la mauvaise gouvernance qui est au centre de tous maux.

“La réussite d’un développement durable repose sur la stabilité politique et sociale”, a-t-il lancé.

Signalons, par ailleurs, que plusieurs personnalités ont pris part à cette conférence qui s’est tenue au palais du peuple, à la grande salle des spectacles. On remarque notamment la présence des députés et sénateurs, des chercheurs ainsi que des représentants des membres du gouvernement.

Tshokuta ben André