En réussissant à faire nommer plus de 5 membres de sa famille dans les entreprises de portefeuilles de l’État lors ordonnances rendues publiques mardi dernier, le président de l’AFDC-A, et président de la chambre haute du parlement congolais a, une fois de plus, démontré en face de l’opinion nationale combien il est un très bon père de famille et à quel degré il pèse dans ce régime.

Par cet exploit, s’il en est un, Modeste Bahati Lukwebo nous rappelle un des idéologies du MPR, parti Etat, qui scandait MPR égal servir, se servir ? Il a remplacé tout simplement NON par oui.

En effet, le tout puissant président du sénat a pu faire avaler au Chef de l’État ces propositions pour obtenir la nomination de Francine Bahati Lukwebo sa fille comme membre du conseil d’administration à la Sonas, Arlete Bahati Lukwebo comme DGA SONAHYDRO, Murhula Baseme Lukwebo comme membres du conseil d’administration de l’ARSP, Serge HOLLEN mari à sa fille Francine Bahati comme membres du conseil d’administration de la Snel.

Des nominations qui ne respectent en rien la géopolitique dans cet immense pays de 26 provinces et plus de 80 millions d’habitants. Une situation qui crée certes de frustration au sein même de son regroupement politique et qui doit interpeller les consciences de nos acteurs politiques qui brillent par une gourmandise exceptionnelle.

La faiblesse de ce grand pays c’est justement la capacité de ses acteurs politiques qui ne mènent pas des actions pour l’intérêt de la communauté. Tant que les politiciens congolais ne sauraient s’oublier pour se consacrer à l’intérêt général, la République démocratique du Congo aura encore du mal à se relever pour se bâtir.

Il est tout à fait triste d’assister à ce genre de scénario dans un pays au multiple défis qui nécessite un engagement de tous afin d’avancer. Le pays manque d’éclaireurs, des politiques qui pouvaient prêcher par exemple et poser des actes concrets susceptibles d’édifier et réveiller les consciences.

 

Bolangi Ikokota Bura

 

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous