La onzième prorogation de l’état de siège sur fond de crise et contestation entre députés, est très mal aperçue par les notables du grand Kivu.

Déterminé à voir l’Est de la République démocratique du x3yy à n’Congo. être pacifié, le panel d’experts de la société civile dit constater l’aveu d’échec sur l’état de siège déclaré par les autorités du pays sur base des propos tenus par Jean Marc Kabund.

«Comme Le premier vice président de l’Assemblée nationale l’a dit , l’état de siège a été décrété dans la précipitation et aujourd’hui nous avons eu raison d’avoir annoncé très tôt cet échec au regard du contexte qui est le nôtre actuellement», a déclaré à 24 News Dieudonné Mushagalusha, coordonnateur du panel d’experts de la société civile ce mardi 2 novembre 

Pour ce ressortissant du grand Kivu, autant la gratuité de l’enseignement n’a pas été planifié avant son application, autant l’état de siège se dirige l’entement et sûrement vers le mur.

« les résultats nous donnent raison aujourd’hui. Plusieurs nous ont qualifié d’extrémiste pour avoir été pratique. Tout ce qui est et sera mis en application sans planification est toujours voué à l’échec surtout en rapport avec la gestion du pays», a-t-il soutenu.

Dieudonné Mushagalusha dit prendre à témoin les propos de Jean Marc sur le ministre de la défense, l’invitant à prendre ses responsabilités comme ministre sectoriel pour dénoncer toute la magouille orchestrée autour des fonds alloués au soutien des FARDC engagées au Front contre les forces négatives.

Dans la foulée, le coordonnateur du panel d’experts de la société civile invite les autorités du pays à une politique de consultation générale avec les parties prenantes avant d’engager les grandes décisions qui touchent à la vie publique ;allusion faite également à la mise en place du très contesté bureau de la CENI.

Faustin Kalenga

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous