Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Depuis les dernières 48 heures, il s’observe un jeu de ping pong entre les membres de la conférence des présidents du Front commun pour le Congo en quête d’un nouveau leadership.

Divisés sur les deux postes du bureau de la CENI qui reviennent de droit au FCC resté fidèle à Joseph Kabila, ces membres de la conférence des présidents se livrent dans une bataille médiatique qui les ruine davantage et donne raison à ceux qui se sont rallié à l’union sacrée de Félix Tshisekedi.

Tout a commencé par la déclaration de quelques membres de la conférence des présidents dont Aggée Matembo et Constant Mutamba ont signé pour dissoudre la cellule de crise dirigée par Raymond Tshibanda qui serait selon eux , en négociations sans concertation avec les autres, avec l’union sacrée pour occuper les deux postes réservés à l’opposition.

Le Camp Tshibanda n’a pas tardé de donner une réponse musclée à cette déclaration jusqu’à exclure définitivement Constant Mutamba et Aggée Matembo pour faute lourde.

Ce jeudi dans la soirée, le Camp Mutamba qui ne dit pas baisser le bras, déclare suspendre à son tour Raymond Tshibanda et toute sa cellule avant de lui promettre des poursuites judiciaires pour injures publiques.

Par ailleurs les deux camps disent toujours se remettre à Joseph Kabila en qui ils reconnaissent toute autorité et toute initiative disciplinaire. Ce qui par ailleurs, apparaît comme un coup de théâtre dans la scène politique et semble confirmer la thèse de la mort politique du FCC.

Faustin Kalenga