C’est depuis le 30 décembre de l’année passée 2017,que le gouvernement de Bruno TSHIBALA a signé un décret interdisant la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation des sacs,sachets et autres emballages en plastique. Un moratoire a été donné jusqu’au 30 juin,avant l’entrée en vigueur de cette mesure le 1er juillet 2018.

Le décret était très catégorique :”…la mesure sera de stricte application et souffrira d’aucune faille….et promet des poursuites judiciaires aux récalcitrants”. Au jour d’aujourd’hui,rien n’a changé sur le marché. Les sachets et autres emballages,considérés comme pollueurs sont suffisamment utilisés.

Au cameroun, dans le cadre du respect de la loi cadre du 08 Août 2018, 395 sociétés et entreprises,coupables de pollution de l’environnement pour la période allant de 2013-2015,sont sanctionnées de 1 million à 50 millions de Fcfa.

Le gouvernement de la République est donc appelé par les environnementalistes de faire accompagner les mesures prises par un encadrement et des sanctions aux recalcitrants comme le veut le décret.

 

JEAN PIERRE KATENDA

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous