L’ancien ministre de budget a l’air de charger de nouveau Vital Kamerhe soupçonné de détournement des fonds de logements sociaux.

”Je n’ai jamais entendu parler d’une équipe de supervision jusqu’à avant la tenue de ce procès” a déclaré devant le juge l’ancien ministre du budget du gouvernement Bruno Tshibala.

Appelé en témoins dans l’affaire dite de 100 jours qui accuse le directeur de cabinet du Chef de détournement et corruption, dès l’entrée du jeu, Pierre Kangudia en déclinant devant le juge son identité a refusé de donner son adresse en public.

L’ancien secrétaire général de l’Union pour la Nation Congolaise qui s’est présenté devant les juges avec des mesures de protection contre la covid-19 certes, mais aussi des mesures contre le poison qui visiblement fait de plus en plus peur avec le décès inopiné du juge Raphaël Yanyi.

L’ancien collaborateur du président de l’UNC, n’est visiblement pas un témoins positif pour le directeur de cabinet. En déclarant «Toute sortie de fond , il fallait se référer à Monsieur le directeur de cabinet”, ne va pas dans le sens d’inoncenter VK. L’homme connait Sami Jammal qui l’a rencontré dans la salle d’attente de directeur de cabinet qui lui a soutenu n’avoir pas connu ce libanais qui a décroché ce marché de 57 millions de dollars».

La Rédaction

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous