International Crisis Group, organisation internationale qui oeuvre dans la prévention des conflits a publié, ce mercredi 04 avril sur son site web www.crisisgroup.org son rapport des enquêtes menées en RDC sur l’évolution du processus électoral. Dans ce rapport, tous les aspects liés au processus électoral ont été abordés.

” La tenue d’élections en RDC cette année est désormais une réelle possibilité. Même si le scepticisme quant aux intentions du gouvernement est certainement justifié, une approche critique mais constructive des acteurs internationaux est la plus grande chance de pousser Joseph Kabila et la RDC vers une passation du pouvoir non violente”, peut-on lire dans ce rapport.

Quant à la machine à voter, International Crisis Group déclare que la CENI a pris ma décision d’utiliser cette machine au moment où son impartialité est remise en cause et l’emploie des nouvelles technologies présente un risque en raison du manque d’infrastructures et des sources d’électricité sûres.

” Il est par conséquent crucial de prendre une décision rapide sur l’usage qui sera fait de ces machines”, a renchéri cette organisation.

Sur la question de décrispation politique, international Crisis Group assure que 90 prisonniers politiques sont encore en détention malgré que l’accord de la Saint-sylvestre prévoit leur libération.

Par ailleurs, cette organisation a recommandé au gouvernement de libérer les prisonniers politiques, clarifier la légalité et la validité des poursuites judiciaires contre les responsables politiques d’opposition ou tout simplement abandonner ces poursuites dont la plupart ont un caractère politique, et de mettre en oeuvre les recommandations de la récente enquête de la commission mixte sur les violences de décembre 2017 et du janvier dernier.

Prince Mayiro

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous