Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

La conférence RDC/NRJ organisée par la commission nationale énergie de la fédération des entreprises du congo se tient depuis ce jeudi 05 avril à Pullman Hotel. Un cadre d’échanges et discussions entre les secteurs public et privé qui aborde la question de l’énergie sous le thème : ‘’Investir en énergie en RDC, une opportunité’’. A l’ouverture de ces assises le jeudi 05 avril plusieurs personnalités ont pris  parole notamment le Directeur général de la société nationale d’électricité, Monsieur Jean-Bosco Kayombo qui a essayé de brosser un état de lieu de la desserte.

‘’ A ce jour la snel a une puissance installée en hydroélectricité de plus au moins de 2400 mégawatts dont 50% de puissance installée est disponible. Notre pays a un taux très faible de desserte qui est de moins de 15%.Dont 1% en milieux ruraux et on tend vers 40% en milieux urbains alors que la moyenne africaine est de 30%.’’

La snel compte 14 centrales hydroélectriques et  23 centrales thermiques installés dans des zones enclavées qui présente une puissance installées de 34 mégawatts dont 5 mégawatt seulement sont utilisés. Le Patron de la snel a souligné les difficultés auxquelles fait face la société nationale d’électricité commençant par la vétusté de ses installations.

‘’ Les installations de la snel sont vétustes, la plupart des centrales construites sont vieilles de 30 ans et depuis lors on a pas construit des nouvelle  centrales. Le tarif qu’applique encore la snel est un tarif administré et non rémunérateur et nous sommes sur une loi qui libéralise le secteur.’’

Conscient de l’ouverture de ce secteur aux privés ce qui va renforcer la compétitivité, le DG de la snel a souligné la nécessité pour son entreprise de s’organiser davantage pour faire face à la concurrence du marché.

 

Le Médiacrate

By 24news