Trafigo copy
Sonas
Spécial Auto Garage
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Cette affirmation du député et constitutionnaliste, Jacques Djoli a été faite lors d’un news forum organisé par les confrères de Actualité.cd avec l’appui d’Internews, à l’occasion de la journée internationale de l’accès universel à l’information ce mardi 28 septembre.

Les panélistes tous professeurs d’universités ont tour à tour partagés avec les professionnels des médias autour de la question « Comment l’accès à l’information publique peut-il consolider l’Etat de droit et la bonne gouvernance ? ».

Pour Jacques Djoli, cette thématique est lié aux trois piliers notamment l’Etat de droit, la bonne gouvernance et l’affirmation sur laquelle le droit d’accès à l’information est un préalable pour constituer l’Etat de droit et la bonne gouvernance.

Affirmant «qu’il ne peut pas avoir bonne gouvernance, s’il n y a pas droit à l’information», Jacques Djoli a fait le pont entre la transparence ainsi que le devoir de redevabilité qui, selon lui, sont indispensables pour parler du droit à l’information publique.

Le professeur émérite, Jean-Christiem Ekambo, tout en soutenant que l’information peut être stratégique à plusieurs points de vues, a martelé sur le fait que le droit à l’accès à l’information est un droit fondamental.

« Dans son point de vue historique, l’information n’est que publique depuis de nombreux siècles, les écrivains dans de nombreuses années, ont commencé à apporter au public des connaissances provenant de leur propre imagination parce qu’ils étaient des écrivains de l’art, ils devraient être inspirés par une muse. L’accès à l’information publique, c’est un droit humain fondamental et la base du développement social. », a-t-il martelé 

 

De son côté, l’ancien journaliste et Porte-parole du chef de l’Etat, le professeur Tharcisse Kasongo Mwema, a exhorté les Journalistes sur la prise de conscience dans son rôle d’informer le public.

 

« Il faut que le journaliste prenne conscience de l’importance de son travail. Lorsque vous donnez une bonne information, une information complète, vous donnez une grande liberté d’action au citoyen.», a-t-il dit 

 

Notons que ce news forum a été organisé dans le but de faire un plaidoyer sur la proposition de loi sur l’accès à l’information publique en RDC, qui tarde à la chambre basse du parlement depuis plus d’une décennie.

 

Yvette Ditshima