« Kamerhe est jugé non pas pour que la justice soit faite, mais pour qu’elle serve à couvrir l’incapacité des détenteurs du pouvoir à prendre au sérieux la gestion de l’Etat », tel a affirmé dans un tweet Alain Daniel Shekomba, candidat malheureux à la dernière présidentielle organisée le 30 décembre 2018 en République démocratique du Congo.

Aux yeux de l’ancien candidat président, le procès Kamerhe, inculpé pour détournement des deniers publics estimé à plusieurs millions de dollars, affectés à la réalisation du programme d’urgence initié au mois de mars 2019 par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo n’est qu’un « pure cynisme politique », affirme-t-il.

Il vous souviendra que mise sous Mandat d’Arrêt Provisoire par la Cour d’Appel de Kinshasa Matete depuis le mois d’avril, l’instruction dudit procès qui a débuté le 11 mai dernier est à ce jour à sa quatrième audience. À ce jour, le tribunal a commencé avec l’audition des personnes citées dans cette affaire.

Giscard Havril

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous