L’existence et l’expérience de la société Husmal, ne sont connues ni par la Direction générale de contrôle des marchés publics moins encore par le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat. Pourtant, Husmal est l’une des sociétés qui ont gagné le marché dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours du president de la République.

La question du juge, adressée au Directeur a.i de la Direction générale du contrôle de marché public (DGCMP) et au prévenu Kamerhe, pour savoir d’où ils tenaient les informations sur la société Husmal? Les deux n’ont pu apporter un seul renseignement sur cette société et moins sur son expérience.

Monsieur Salumu, Dg de la DGCMP invité par le parquet qui instruit le procès sur le détournement des deniers publics dudit programme et le prévenu Vital Kamerhe se sont renvoyés la responsabilité, sans plus d’éléments sur l’existence et expérience d’Husmal.

Cette attitude qui, une fois encore poser une question de savoir si la République n’a personne pour contrôler et/ou vérifier à qui l’Etat congolais verse des dizaines de millions du trésor public?

La République s’engage-t-elle avec des sociétés fictives? La question reste posée. Et, seul le juge nous aidera à en savoir plus.

Giscard Havril

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous