« En revanche, la deuxième a estimé que l’on ne pouvait pas l’auditionner à cette étape de la procédure. Pour cette dernière, même si l’autorisation des poursuites était accordée, la démission du Ministre susvisé ne serait pas engagée ».

Le rapport de la commission Politique, Administrative et Juridique, PAJ,de l’Assemblée Nationale est formel, le Ministre de la Formation Professionnelle, Arts et Métiers ,John Ntumba Panumpakole « est appelé à se présenter devant le Parquet général à l’effet d’y présenter sa version des faits et ses preuves » tout en gardant ses fonctions car le Parquet général se trouvant encore dans une étape « pré juridictionnelle tendant à rechercher les infractions, à établir la matérialité des faits infractionnels, à les qualifier en droit et à identifier les auteurs, co-auteurs et complices.

Les pêcheurs en eau trouble évoquant une quelconque démission du ministre devrait donc revoir leurs notions de droit. Et dire que d’autres du même acabit s’était laisser-aller dans des affabulations mirobolantes faisant état de plus de 32 millions USD mis avec beaucoup de légèreté à la charge du ministre John Ntumba. Aujourd’hui plus personne n’en parle.

DINA

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous