Après avoir parcouru et analysé les propositions de loi de Minaku et Sakata, la présidence de l’ Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS en sigle, a conclu à une volonté politique pour le Fcc de procéder à la violation de la constitution pour des calculs politiciens tendant à protéger les criminels et ainsi à encourager l’ impunité, dénonce le parti présidentiel dans un communiqué rendu public ce lundi 22 juin 2020.

L”Udps qualifie ces lois d’ inopportunes. ” Ces textes ne viennent pas régler pour l’ instant une quelconque difficulté liée au fonctionnement de l’ appareil judiciaire congolais. Bien au contraire, elless ne visent qu’ à entamer l’indépendance de la magistrature et ce, au profit du ministre de la justice .”

Tout en prenant l’ opinion en témoin, l’ UDPS invite son partenaire le FCC à retirer ses trois propositions de lois qu’ elle juge inconstitutionnelle. Au cas contraire, le parti de la 10 è rue/Limete opposera la majorité du palais du peuple à celle de la majorité populaire, précise le communiqué.

La présidence de l’ UDPS apporte par ailleurs son soutien à l’ appareil judiciaire et invite d’ ores et déjà toutes les forces vives de la nation à répondre massivement au mot d’ ordre qui sera lancé au moment opportun.

Il sied de noter que ce communiqué de la présidence de ce parti a été publié le 21 juin 2020, à l’issue d’une réunion des députés nationaux et provinciaux ainsi que de nombreux cadres du parti, présidée par Jean-Marc Kabund, ancien vice-président de l’Assemblée Nationale déchu il y a peu et président ai de l’ Udps.

Bénédicte Kamoni

By 24news

×

Powered by WhatsApp Chat

× Contactez-nous